Zone du Geek
La zone parfaite pour les amoureux de la pop culture

Pourquoi on adore … Dragon Ball ?

À l’occasion de la sortie de Dragon Ball FighterZ, j’ai l’envie presque sadique de crier au monde mon amour pour cette série. Sans plus tarder, voici les 5 points de ce « Pourquoi on adore … » spécial Dragon Ball !

0 107

Parce que l’œuvre m’a fait découvrir d’autres cultures

  Connaissez-vous le mythe chinois de Sun Wukong, le Roi des Singes ? Connu pour sa rapidité et sa force hors du commun, cet être merveilleux est armé d’un bâton … pouvant grandir ou rétrécir à volonté. Vous l’avez compris, Akira Toriyama s’en est largement inspiré dans son œuvre en dotant Sangoku d’un bâton disposant de ces mêmes caractéristiques. D’ailleurs, si l’on retranscrit Sun Wukong du chinois vers le japonais on obtient … Son Goku : un petit garçon avec une queue de singe !

  Premier contact avec les mangas oblige, c’est Dragon Ball qui m’a fait tomber amoureux des mangas grâce auquel j’ai pu découvrir le Japon et sa culture si riche et différente de la notre.

Parce que les personnages sont bien écrits

Vegeta
© Toei Animation

 

  Certes, on peut blâmer la série pour son scénario très banal (qui reprend constamment le même schéma : un méchant surpuissant menace la Terre, les héros s’entraînent puis réussissent à le vaincre), mais les protagonistes de Dragon Ball sont très bien écrits.

  Chaque personnage possède son caractère bien à lui : Végéta, la fierté incarnée, refusant d’admettre que Sangoku est meilleur que lui. Pendant tout le manga, il s’entrainera sans relâche pour devenir le numéro 1. Pour enfin accepter sa seconde place à la toute fin du manga, le Prince des Sayens passe d’abord par le choc (arc Sayen et Namek), puis par le déni (Arc Cyborg), la colère (sous forme de Majin, au début de l’Arc Buu), puis enfin l’acceptation (lors du combat final Sangoku vs Kid Buu).
  Sangohan quant à lui est l’incarnation de la gentillesse et de la pureté. Bien que possédant le potentiel le plus important de l’univers Dragon Ball, il n’a jamais aimé le combat et ne se bat que lorsqu’il y est contraint. Il est profondément attaché à la paix dans le monde et n’hésite pas à apparaitre sous les traits masqués du Great Sayaman pour lutter contre la criminalité, faisant fi de toutes les gloires.

  Beaucoup de personnages peuvent être analysés plus en profondeur, comme Piccolo et Tortue Génial : d’anciens top combattants devenus synonyme de sagesse et reconvertis en entraîneurs respectueux.

Parce que l’univers et les personnages ont très bien évolué

Nous l’avons vu un peu dans le point précédent, mais les personnages ont, dans l’ensemble, très bien évolué. Piccolo, malgré le fait qu’il ne soit pas Sayen, a eu son power-up dans tous les arcs (sauf dans la saga Buu, où il (ré)endosse le rôle de l’entraineur). Globalement, chaque personnage à son utilité et on a beaucoup apprécié voir leur évolution aussi bien au niveau de la puissance pure, que dans leurs relations familiales.

Akira Toriyama a très bien réussit la transition Dragon Ball/Dragon Ball Z en apportant l’origine de Goku et en ouvrant la porte d’un lore riche et plaisant. Là où Dragon Ball se concentre sur Terre, Dragon Ball Z traite de tout l’univers, des Kaïos, des légendes Sayennes … Et il le fait bien

© Pixel Talks

Parce que j’ai grandi avec Sangohan

  Contrairement à la grande majorité des jeunes adultes/vieux ados d’aujourd’hui (rayer la mention inutile), je n’ai pas découvert Dragon Ball avec le Club Dorothée : c’est un ami qui m’a fait découvrir la série quand je devais avoir 7 ou 8 ans. J’ai immédiatement supplié ma mère de m’acheter les premiers tomes que j’ai dévoré encore et encore et encore … Au fil de mes anniversaires, ma collection grandissait et je pouvais suivre les aventures de Goku et ses potes sur Namek, contre les cyborgs puis dans le pays des KaïoShin. Un bonheur <3

Parce que bordel, c’est trop classe

 

Sangohan
© Toei Animation

Qui n’a jamais essayé de se transformer en Super Sayen ou de balancer un kamehameha ? Tous ces éléments, les senzus, les Dragon Ball sont devenus des incontournables pour quiconque apprécie les mangas. Parce que c’est méga stylé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.